•  

    Comment aider un chien à faire le deuil d’un autre chien ?

                                                    A NOTRE ERWIN PARTIE TROP TÔT

    Le deuil

    Commençons par la perte d’un chien de la famille. Je vous propose ici des conseils pour aider votre chien à faire son deuil suite à la perte de son copain de toujours, avec qui il était au quotidien.

    Conseil n°1 : Tout d’abord, il est très important lorsque l’on a plusieurs chiens, de privilégier des temps individuels afin de renforcer votre relation avec chacun d’eux.

    Conseil n°2 : Je vous recommande de leur apprendre à vivre séparés. En effet, partez en balade avec un seul de vos chiens, habituez-les à évoluer en groupe mais aussi tout seul.

    Conseil n°3 : Apprenez-leur la solitude, c’est très important car, si un jour l’un des chiens doit se retrouver seul, il devra apprendre à gérer la solitude. S’il n’a jamais réellement été seul dans sa vie, la gestion de cette frustration pourra être compliqué pour lui. Pour cela, vous devez donc rendre la solitude très positive; notamment en proposant au chien une activité qui l’occupera. 

    Tout est donc ici question de prévention. Comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir, n’est-ce pas ?

    Des solutions efficaces à mettre en place

    Ensuite, il est essentiel de reconnaitre ce qui peut engendrer l’éventuel état dépressif de votre chien, est-ce l’ennui, le changement de sa routine ou encore la mauvaise gestion de la solitude.

    Suite à quoi, vous pourrez proposer à votre chien des réponses adaptées et efficaces qui permettront de résoudre le problème.

    Conseil n°1 : Proposez à votre toutou de vraies dépenses quotidiennes, ne le laissez pas « faire son deuil » tout seul dans son coin car cela peut ne pas passer avec le temps.

    Conseil n°2 : Jouez avec lui, cela permettra de renforcer votre relation avec votre chien. De plus, les jeux permettent de travailler l’obéissance tout en dépensant physiquement et mentalement le chien : le combo parfait !

    Conseil n°3 : Ne soyez pas trop dans l’anthropomorphisme, c’est à dire ne prêtez pas trop à votre chien des sentiments humains. Un chien reste un chien est vous devez pouvoir répondre à ses besoins de chien, qu’ils soient primaires (manger, boire, dormir), sécuritaires (maitre rassurant et sûr de lui) ou sociaux (balades journalières et rencontres régulières avec ses congénères).

    Conseil n°4 : Gardez la même routine qu’avant le départ de l’un des chiens du groupe social.

    Conseil n°5 : Ne laissez pas trop de privilèges au « chien qui reste ».

    Conseil n°6 : Renforcez ou réapprenez lui la bonne gestion de la solitude afin que ces temps n’engendrent pas de frustration ou de stress chez votre chien.

    Conseil n°7 : Reprendre un autre chien, est-ce une bonne idée ? Souvent, les maîtres qui ont perdu un chien en reprennent un de suite pour finalement combler un manque affectif ou bien pour permettre au « chien qui reste » de retrouver une compagnie. Ceci peut être bien, Prenez une autre race, vous éviterez de faire un transfert d'émotions ou de sentiments.

     


    votre commentaire
  •  Le mordillement.

    Il est tout à fait normal qu'un chiot mordille. Et pour cause, le chiot utilise souvent le mordillement

     dans le jeu. C'est d'ailleurs une manière pour lui de mieux comprendre son environnement et de communiquer avec les  

    autres. Cependant, il ne faut pas laisser un chiot mordiller en toutes circonstances. En effet, il est bon de canaliser un chiot qui mord, car c'est un comportement qu'il risque de conserver une fois atteint l'âge adulte. Il est donc important de comprendre pourquoi et comment empêcher un chiot de mordiller.

    Pourquoi un chiot mordille ?

    Votre chiot a tendance à mordiller

     lorsqu'il joue ? Il a le réflexe de vous mordiller ou encore de mâchouiller ce qui lui tombe à portée de mâchoire ?

     Rassurez-vous, car le mordillement est un comportement du chiot tout à fait normal. Votre chiot n'est donc pas plus

     mauvais ou agressif qu'un autre. Malgré tout, il convient d'apprendre à le canaliser, pour ne pas que le mordillement 

    devienne un problème.

    Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

    Le mordillement chez le chiot

    Avant toute chose, il paraît utile de comprendre pourquoi un chiot mordille. 

    Il faut comprendre que le mordillement du chiot peut indiquer différentes choses :

    • En premier lieu,

     le mordillement est un outil de jeu pour le chiot. Entre eux, les chiots d'une même portée ont tendance

     à se mordre pour jouer.

    • Il ne faut pas non plus oublier que la gueule du chiot est une manière pour lui 

    d'appréhender son environnement. Un chien qui mordille des objets et tout ce qui l'entoure est un chien qui

     cherche à découvrir.

    • Bien souvent, le mordillement d'un chiot va rapidement devenir une manière d'interpeller

     son maître ou d'initier le jeu.

    Au sein de sa meute, un chiot apprend assez rapidement que ses morsures peuvent

     faire mal. Lorsqu'il mord sa mère ou ses frères et sœurs, ces derniers vont en effet couiner ou grogner en cas 

    de morsure trop forte. C'est une manière pour le chiot d'apprendre à canaliser sa mâchoire.

    Bon à savoir : comme

     l'apprentissage de la morsure se fait en meute, un chiot séparé trop tôt de sa portée aura tendance à mordre plus

     souvent et plus fort qu'un chiot laissé plusieurs semaines auprès des siens.

    Faut-il laisser un chiot mordiller ?

    Attention, ce n'est pas parce qu'il est naturel pour un chiot de mordiller qu'il faut le laisser faire. Et pour cause,

     il ne faut pas oublier que la dentition du chien va évoluer avec l'âge. Si un chiot prend la mauvaise habitude de 

    mordre sans qu'on le rappelle à l'ordre, il risque de continuer à le faire une fois adulte… Ce qui peut s'avérer

     douloureux et dangereux. Pour éviter que votre chien développe un comportement mordeur par la suite, il est donc

     bon de canaliser le mordillement dès son arrivée à la maison.

    Bon à savoir : tout comme la propreté du chiot, 

    le mordillement nécessite donc une petite méthode d'adaptation.

    Risques chez le chiot mordeur

    Les pires erreurs à 

    faire, face à un chiot qui mordille, sont :

    • De le laisser faire sans réagir.

    • De s'amuser du mordillement.

    De chercher à lui faire mal.

    L'absence de réaction ou le rire sont en effet des signaux qui vont inciter le chiot

     à continuer de mordre. Pire encore, un chiot dont les morsures n'ont pas été canalisées risque de devenir un chien

     mordeur une fois adulte. Comprenez bien qu'un chien qui ne comprend pas que ses morsures font mal, risque rapidement

    de mordre au sang et peut donc s'avérer très dangereux.

    À noter : vouloir frapper le chien est également une réaction

     à proscrire, car une telle réponse risque d'inciter le chien à continuer à mordre, que ce soit par défense ou par

     peur.

    Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

    Demander un devis gratuit 

    Comment empêcher un chiot de mordre ?

    Heureusement, il n'est pas si compliqué que cela de canaliser un chiot qui mord. 

    L'important est de rester ferme et cohérent et ce dès l'arrivée du chiot à la maison.

    Faire cesser les mordillements 

    du chiot

    Face au mordillement, il est important de faire comprendre à votre chien que la morsure vous fait mal et de

     « sanctionner » ce comportement. Cela peut passer par différentes précautions :

    • Dès que le chiot mord, poussez un 

    cri aigu pour lui faire comprendre qu'il vous fait mal (même si ce n'est pas vraiment le cas !). À défaut de crier,

     vous pouvez aussi dire « Non ! » d'un ton sec et autoritaire.

    • À chaque mordillement du chiot, cessez de jouer avec

     l'animal pendant une trentaine de secondes et ignorez-le complètement durant ce laps de temps.

    • Si le chiot continue

     de mordre après 2 à 3 remontrances, cessez purement et simplement le jeu.

    • Lorsque votre chiot se rapproche de vous

    et vous mordille pour attirer votre attention, dites « Non ! », puis restez totalement indifférent et refusez de jouer 

    avec lui. N'oubliez pas qu'ignorer un chien est une manière efficace de le punir sans même avoir à lever la voix.

    • En parallèle de cette éducation du chiot, n'oubliez pas de donner des jouets à mordre pour votre animal, de manière 

    à ce qu'il puisse faire ses dents sur autre chose que vos mains !

    À terme, le chiot doit associer le mordillement à 

    l'arrêt du jeu. Crier à chaque mordillement vous aide à lui faire comprendre clairement que sa morsure vous fait mal

     et que c'est elle qui met un terme au jeu.

    Bon à savoir : il est important que toute la famille suive les mêmes règles

     d'éducation du chiot. Si vos enfants se laissent mordiller, par exemple, le chien recevra des signaux différents et

     pourrait continuer à mordre.

    Le mieux et daller a l'école du chiot,ou faire venir chez vous un éducateur 

    comportementaliste,il vous expliqueras ce qu'il ne faut pas faire yes

     


    votre commentaire
  • Les dangers des os.

    ​Les chiens adorent rogner des os, c'est bien connu. Cependant, tous les types d'os ne sont pas adaptés aux chiens. Certains peuvent même être dangereux pour la santé de l'animal. Le point maintenant. Os pour chien : bienfaits Certains os ne représentent aucun danger pour les chiens, et peuvent au contraire s'avérer très bénéfiques. Intérêt des os En plus de ravir votre chien, lui donner un os à ronger a différents intérêts : • C'est une vraie friandise pour votre animal. • L'os occupe le chien et lui permet d'être calme. • Rogner un os renforce la mâchoire et les dents du chien. • Cela entretient son hygiène bucco-dentaire. Bon à savoir : l'os doit être une friandise exceptionnelle. Il ne faut pas en donner chaque jour à son chien. Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé. Demander un devis gratuit Quels os donner à mon chien ? Cependant, il faut comprendre que tous les os ne sont pas adaptés au chien. Veillez à choisir avant tout : • Les os de bœufs : tous les os naturels peuvent être dangereux pour le chien. Les plus adaptés restent les os robustes et solides, à l'instar des ossements de bœuf. • Les os à mâcher pour chien : les os à mâcher conçus à partir de peau de bœuf restent les plus recommandés. En effet, ils ne comportent pas de risques pour l'animal. Bon à savoir : les os à base de peau de bœuf sont sans danger pour le chien, puisqu'il peut tout à fait les avaler. Os dangereux pour les chiens Pour éviter que la friandise d'un jour se répercute en problème de santé à long terme, il est important de ne pas donner aux chiens des os qui peuvent être dangereux. Os à éviter Voici les os à éviter à tout prix : • les os de poulet ; • les os de lapin ; • les os trop grands pour la gueule du chien ; • les os pointus ; • les os fragiles ou cassables. Bon à savoir : même un os solide peut se briser avec le temps. Voilà pourquoi il ne faut pas laisser le même os trop longtemps à un chien. Danger des os pour les chiens Donner à un chien un os naturel comporte toujours des risques, en particulier lorsque les os peuvent se briser, ou si l'animal essaie d'avaler son os. Les dangers pour le chien sont nombreux : • dents cassées ; • os coincé entre les dents ; • saignements du rectum ; • os coincé dans l'œsophage ; • saignements à la langue ou à la gencive, etc. Dans le pire des cas, un fragment d'os coincé peut nécessiter une opération chirurgicalepour être retiré. Cela peut entraîner de lourds problèmes de santé. D'où l'importance de ne pas donner n'importe quel os à son chien. Os pour chien : les précautions à prendre Il faut savoir qu'un chien peut devenir agressif quand vous lui donnez un os. Il est donc indispensable de prendre ses précautions : • Veillez à ce que les enfants n'embêtent pas le chien quand il ronge un os. • Laissez le chien tranquille et seul. • N'essayez pas de retirer l'os de la gueule du chien. • Attendez que l'animal se désintéresse de l'os pour le lui retirer. Pour finir, pensez toujours à surveiller un chien lorsqu'il ronge un os de bœuf ou d'animal. De cette manière, vous êtes sûr qu'il n'est pas en train de le briser ou d'avaler des morceaux. ​


    2 commentaires
  • Une belle truffe pour une bonne santé ? 
              
                  
            
          

    Notre chienne Gaudia


            
      
      
        
                
      
            
                      
     Très souvent on entend dire : « Mon chien est malade, sa truffe est sèche... Il n ’a pas de fièvre, sa truffe est froide... ». En fait, l’état de la truffe du chien est un signe qui peut alerter le propriétaire mais qui, à lui seul, ne signifie pas grand-chose.

     Il faut faire un examen plus complet pour préciser l’état du chien. Il y a des chiens très malades dont la truffe paraît tout à fait normale. La truffe normale est froide, humide et brillante. En général elle est de couleur noire. Pendant le sommeil, elle est plus chaude et plus sèche. Dans certains cas de maladies, la truffe présente des symptômes de différents types.

     L’écoulement du nez appelé jetage, peut être clair comme de l’eau ou épais, jaune ou verdâtre. Dans ce cas il vaut mieux consulter le vétérinaire. S’il ne s’écoule que d’une narine, il s’agit souvent d’une lésion locale affectant les sinus ou les dents, ou de la présence d’un corps étranger.
     
     Dans certains cas, on remarque un dessèchement de la truffe. Il peut s’agir de troubles graves, mais cela peut aussi être simplement le signe d’une fatigue, par exemple après une maladie ou après une période d’allaitement. Mais la dessiccation de la truffe peut également être provoquée par une insuffisance rénale ou hépatique. Cela survient également dans la maladie de Carré, dont l’un des symptômes est un durcissement des coussinets plantaires et de la truffe.
     
     Comme vous pouvez le constater, les modifications de l’état de la truffe traduisent des troubles très variés, qui nécessitent un examen approfondi avant de faire un diagnostic trop hâtif.
     
     La truffe peut être le siège de crevasses, souvent douloureuses et difficiles à soigner. Ces crevasses traduisent en général un déséquilibre alimentaire, et sont aggravées par le froid et les sels de déneigement. Le régime doit être corrigé et des traitements locaux sont appliqués sur les lésions.
     
     Dans certaines maladies d’origine allergique, la truffe présente des lésions d’excoriations. Comme pour la plupart des maladies d’origine allergique, les traitements sont longs et souvent décevants.
     
     Chez les chiens dont la truffe présente des taches claires, on constate des accidents de photo-sensibilisation, c’est-à-dire des coups de soleil. Il faut protéger le chien grâce à des crèmes solaires, et même envisager de faire tatouer les zones claires. Cela est rare chez le chien, dont la pigmentation est toujours très intense.
     
     L’état de la truffe révèle donc l’état de santé général du chien mais cela n’est qu’un symptôme qui s’intègre dans un examen général complet afin de détecter un trouble bénin ou plus sérieux.

    Votre chien semble malade


    votre commentaire
  • Coup de chaleur chez le chien
    Chiens 

    la chaleur et le chien

     
    Ce genre de symptôme se manifeste chez les chiens exposés trop longtemps à une chaleur très humide, ou soumis à des situations de stress (animaux enfermés dans un espace réduit, comme un coffre de voiture). Parmi les plus facilement touchés, on compte les chiens obèses ou vieux, les animaux atteints d’affections cardio-vasculaires et ceux de race brachycéphale (Boxer, etc.).

    Ils occasionnent de la fièvre (41 à 43 °C), avec pour conséquence des altérations de tous les appareils de l’organisme. On retrouve le chien en état de collapsus, haletant, avec de la bave au bord de la gueule, et dans une telle prostration qu’il lui est impossible de se tenir sur ses pattes.

    Que faire en cas de coup de chaleur

    Première mesure à prendre : tenter de faire baisser la fièvre aussi vite que possible. Plongez l’animal tout entier dans l’eau froide, ou couvrez- le de linges mouillés. Il est en outre recommandé de nettoyer la cavité buccale, afin de faciliter la respiration. Après avoir pratiqué ces premiers soins, couchez le chien dans un endroit tranquille, frais et bien aéré.

    Comment éviter les coups de chaleur

    En été, par temps chaud et humide, ne laissez jamais votre chien enfermé dans la voiture, ou dans des endroits restreints et mal aérés


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique