• La dirofilariose

    La dirofilariose :

    la maladie des vers du cœur du chien

    il y a 6 jours

    La dirofilariose, aussi appelée maladie des vers du cœur, est une maladie parasitaire du cœur du chien. On entend souvent parler des parasites externes et des parasites digestifs du chien. Il existe aussi des parasites du cœur du chien.

     

    Qu’est-ce que la dirofilariose ? Quels symptômes exprime le chien ? Comment est diagnostiquée cette pathologie ? Quels sont les traitements et les moyens de prévention de la dirofilariose ?

     

    Qu’est-ce que la dirofilariose ?

    La dirofilariose est une parasitose du cœur du chien due à la présence d’un ver rond : Dirofilaria immitis. Pour comprendre comment cette maladie se propage, il faut comprendre le cycle de développement de celui-ci.

    La parasite responsable : Dirofilaria immitis

    Les vers responsables de cette maladie ont un cycle de développement qui comprend le cœur du chien comme lieu de vie des formes adultes. En effet, les vers adultes prolifèrent dans le cœur du chien, notamment dans l’artère pulmonaire et le cœur droit du chien.

     

    Les vers adultes peuvent atteindre une taille de 30 cm. Par ailleurs, ils se reproduisent et larguent les larves dans la circulation sanguine.

     

    Dirofilaria immitis a un cycle de développement hétéroxène. Cela signifie que le parasite a besoin de plusieurs hôtes pour compléter son cycle évolutif. L’hôte intermédiaire de Dirofilaria est le moustique.

    La place du moustique dans le cycle de développement

    Le moustique fait partie des arthropodes piqueurs. Un moustique va piquer un chien atteint de dirofilariose et ainsi se gorger de sang contaminé par les larves de Dirofilaria. Il va ainsi participer à la maturation des larves qui ont besoin de ce passage par le moustique pour évoluer.

     

    Lorsque le moustique va piquer un autre chien, il va transmettre les larves matures qui vont pouvoir évoluer en forme adulte dans le cœur du nouveau chien et ainsi le contaminer.

    Les individus à risques

    La dirofilariose touche principalement les chiens et les renards. Cependant, ce n’est pas les seuls hôtes définitifs possibles pour Dirofilaria immitis. En effet, les chats et les furets peuvent aussi être touchés.

     

    L’Homme peut aussi être contaminé, on parle de zoonose. Cependant, cela est extrêmement rare.

    Si vous voulez en savoir plus sur les maladies transmissibles entre l'animal et l'Homme, n’hésitez pas à consulter notre article sur les zoonoses.

    Les zones à risques

    La répartition de la maladie est liée à la proximité avec les moustiques. En effet, on la retrouve surtout dans les zones chaudes et humides. En France, c’est la zone méditerranéenne qui est le plus à risques, notamment la Camargue.

     

    Quels sont les symptômes de la dirofilariose du chien ?

    Le parasite se développe dans le cœur du chien, ce qui va entraîner des lésions. En effet, les principaux symptômes de la dirofilariose sont des signes cardio-respiratoires.

     

    Le cœur est une pompe qui permet la bonne circulation du sang au sein de l’organisme. Dirofilaria parasite le cœur droit. Celui-ci doit donc augmenter sa force de travail pour compenser la présence des parasites qui font barrage au passage du sang. Cela va être possible dans un premier temps, puis le chien souffrira d’une insuffisance cardiaque à l’origine des symptômes suivants.

     

    Au tout début de l’évolution, on peut noter des difficultés respiratoires, on parle de dyspnée. De plus, le chien peut montrer des signes de fatigue.

     

    Dans un deuxième temps, lorsque la maladie a évolué, une toux chronique peut s’installer. De plus, le chien sera anémié, c’est à dire qu’il aura moins de globules rouges dans son sang. C’est pourquoi, il arrivera moins bien à s’oxygéner. La fatigue sera alors plus marquée.

     

    En fin d’évolution, les complications de l’insuffisance cardiaque peuvent être graves et mener à la mort du chien. L’évolution peut prendre plusieurs mois à plusieurs années.

     

    Comment est diagnostiquée la dirofilariose du chien ?

    Si vous observez l’un des symptômes énoncés, il est vivement conseillé de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire. En effet, après avoir réalisé un examen complet de votre chien, celui-ci sera en mesure de faire des examens complémentaires qui permettront d’arriver au diagnostic.

     

    Une échographie cardiaque pourra permettre de visualiser les vers adultes qui parasitent le cœur du chien et permettra l’établissement d’un diagnostic de certitude.

     

    Quel est le traitement de la dirofilariose du chien ?

    En fonction de l’avancée de la maladie, il existe deux types de traitement.

    Traitement médicamenteux

    Il existe des molécules anti-parasitaires pour lutter contre les adultes, mais aussi contre les larves. Le choix du traitement se fera en fonction du stade d’évolution du parasite, mais aussi du stade de la maladie chez le chien.

     

    Le danger avec un traitement médicamenteux est que les vers adultes morts soient trop nombreux et ne soient donc pas évacués du système sanguin. Il risque alors de boucher l’artère pulmonaire, on parle de thrombo-embolie. Par ailleurs, le chien risque de faire un choc dû aux nombreuses toxines. Dans les deux cas, cela peut mener à sa mort.

    Traitement chirurgical

    Il existe un autre type de traitement de la dirofilariose. Il est possible de réaliser une extraction chirurgicale des vers. Cependant, pour que le traitement chirurgical soit possible, il faut que le chien présente des caractéristiques précises.

     

    Quels sont les moyens de prévention de la dirofilariose du chien ?

    La principale mesure de prévention consiste à lutter contre les moustiques qui sont les vecteurs de la maladie. En effet, ce sont les moustiques qui permettent la transmission de la maladie. Lutter contre leur présence permet donc de diminuer les risques de contamination de votre chien.

     

    Par ailleurs, il existe un traitement préventif contre la dirofilariose : un médicament sous forme de comprimé. Ce traitement peut être préconisé pour votre chien en cas de vacances dans une zone à risques. N'hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire.

    La dirofilariose

    « COMMENT IL VOUS DIT JE T'AIMEL'abcès »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :