• COMMENT VOTRE CHIEN PEUT VOUS DIRE QU'IL VOUS AIME.

     

    99% des propriétaires de chiens aiment leur animal de compagnie et le considèrent parfois comme un membre de la famille à part entière.

     

    Mais peut-on en dire autant… de l’inverse ? Heureusement, il existe plusieurs techniques imparables pour répondre à cette question. Grâce aux points suivants, vous allez pouvoir, en analysant le comportement de votre chien, savoir s’il vous aime. Et si oui, jusqu’à quel point ! 

     

    10 preuves que votre chien vous aime : 

     

    1. Quand il vous regarde dans les yeux

     

     

    D’après l’expert canin Brian Hare, « quand un chien vous regarde droit dans les yeux, c’est comme s’il vous faisait un câlin par le regard. » Autrement dit, un signe d’affection immense ! 

    Plusieurs études ont prouvé que quand votre chien vous fixe alors que vous êtes en train de jouer ensemble, de vous câliner ou en tout cas de partager un moment, il se libère dans votre corps de l’ocytocine, la même hormone qui aide les mamans à s’occuper de leurs bébés après leur naissance. C’est dire si le lien entre l’homme et un chien peut être fort. 

     

    Quand il s’appuie contre vous

     

    Parfois, un chien se colle à son maître car il est anxieux, qu’il a besoin de lui pour faire quelque chose ou qu’il souhaite l’amener quelque part. Mais souvent, il s’agit aussi d’un important symbole d’affection. Même si votre animal s’appuie sur vous tout simplement car il est nerveux et cherche à être rassuré, c’est la preuve qu’il pense que vous êtes là pour le protéger et le garder en sécurité ! Une belle preuve qu’il vous considère comme la personne qui veille sur lui. 

     

    4. Quand il vous fait un câlin après un repas

     

     

    Dans son livre « Comment les chiens nous aiment », Gregory Berns explique que si un chien vient vous faire des câlins après avoir mangé, c’est qu’il vous aime et a besoin de vous près de lui. Tout le monde sait que les animaux de compagnie, et les chiens en particulier, sont très attirés par la nourriture. Mais une fois qu’ils l’ont eu, qu’ils n’auraient en théorie « plus besoin de nous », c’est là qu’ils font les choses sans calculer. En d’autres termes, si votre chien vient vers vous après un bon repas, c’est qu’il vous aime très fort et pour de bon ! 

     

    5. Quand il fronce les sourcils

     

     

    Beaucoup de gens pensent que la queue du chien permet de lire ses émotions. Mais ses expressions faciales sont aussi un indicateur précis. 

    Dans le cadre d’une étude menée au Japon, des chiens ont été mis en présence de leurs maîtres, d’étrangers, de jouets canins, et de d’objets qu’ils n’aiment pas. À la vue de leurs propriétaires, ils fronçaient les sourcils, particulièrement le gauche. En revanche, quand ils apercevaient un étranger, leur visage était beaucoup plus figé, et seul le sourcil droit se levait. En présence d’un jouet, c’est le sourcil gauche qui bougeait et se fronçait. Mais quand c’était au tour de l’objet qu’ils n’aimaient pas, la réaction du sourcil droit ne se faisait pas attendre ! Selon la recherche, cela prouve que les chiens sont plus réservés quand ils sont avec des gens qu’ils ne connaissent pas ou peu, ou encore en présence d’une personne qu’ils n’aiment pas. 

    Du coup, si le visage et les sourcils de votre chien bougent dans tous les sens quand vous êtes avec lui, c’est sûr, il vous aime ! 

     

    6. Quand il vous regarde partir calmement

     

    Certains pensent que si leurs chiens paniquent quand ils quittent la maison, c’est parce qu’ils ont envie de rester avec eux et que cela montre leur amour. Mais selon Gregory Berns, spécialiste canin, tout ne serait pas si simple… 

    Si votre chien panique lors de votre départ, c’est plus par anxiété et peur de la solitude qu’un véritable révélateur de sentiments. En revanche, quand votre chien accepte que vous partiez et reste calme et tranquille, c’est qu’il vous aime profondément et vous fait confiance. Il sait que vous allez revenir. Et ça, pas grand monde le sait… 

     

    7. Quand il devient dingue à votre retour

     

     

    On se sent tous un peu spécial quand on rentre à la maison et que notre chien nous saute au cou, que sa queue remue dans tous les sens et qu’il bondit de partout comme un kangourou avec son jouet préféré dans la gueule. On a bien raison de se sentir important, car dans ces moments-là, votre animal vous montre son amour de la façon la plus vraie qui soit ! 

     

    8. Quand il dort dans votre chambre

     

     

    Une autre manière de savoir si votre chien vous aime réellement ? Regarder où il dort. Si votre animal vient se glisser dans votre lit et fait tout pour dormir près de vous, c’est une vraie preuve d’amour ! 

    D’après Gregory Berns, expert de la question canine, si votre compagnon à poils veut dormir avec vous, c’est car il sait que vous veillerez sur lui pendant la nuit. En effet, les animaux savent qu’ils sont vulnérables pendant leur sommeil, et le fait de mettre leur sort entre vos mains est une marque importante de confiance. 

     

    9. Quand il vous apporte son jouet préféré

     

    Si votre chien vous amène son jouet préféré, ça ne veut pas seulement dire qu’il veut jouer. Évidemment, le jeu est un acte d’affection en soi, mais quand il vous apporte un jouet, cela veut aussi dire qu’il vous considère comme son leader naturel, qu’il compte sur vous pour le divertir. Du coup, afin de vous « séduire », il vous offre ce qu’il a de plus cher : son jouet préféré. À ses yeux, vous aimez cette peluche, ce frisbee ou cette balle autant que lui, alors il n’attend que ça, de le/la partager avec vous. 

     

    10. Quand il profite de votre amour

     

    Est-ce que vous aimez votre chien ? Dans son livre, Gregory Berns précise que ces animaux sont capables de ressentir si vous les aimez ou pas. Donc si votre chien a la sensation que vous ne vous souciez pas de lui, il ne vous donnera rien en retour et ne viendra pas vers vous ! A contrario, s’il a tendance à venir contre vous dès qu’il le peut et à tout le temps vouloir jouer avec vous, c’est comme s’il vous disait : « je sais que tu m’aimes et je t’aime aussi ! ». 

     

    Et vous, que fait votre chien pour vous montrer son amour ?

     

    COMMENT IL VOUS DIT JE T'AIME


    4 commentaires
  • Protéger votre chiot.

    Les chiots sont vulnérables à des infections, dont la maladie de Carré, les hépatites infectieuses canines, le virus minute et la rage. Tant que les chiots sont encore avec leur mère, ils bénéficient d’une protection temporaire, fournie par le lait maternel.

    Chiots


    Une fois que votre chiot est sevré, il ne peut pas rencontrer d’autres chiens – ou jouer dans

    un endroit où d’autres chiens ont été – tant qu’il n’a pas reçu son deuxième vaccin.

    Le premier vaccin de votre chiot a lieu à six semaines. Il doit être suivi par un second vaccin

    deux à quatre semaines plus tard. Alors, au départ, lorsque vous amenez votre chiot à la

    maison, assurez-vous aussi d'obtenir des informations sur ses vaccins – ceux qu’il a eus

    jusqu’à maintenant et ceux qu’il doit encore recevoir.

    Essayez d'inscrire votre chiot chez un vétérinaire dès que vous le pouvez et prenez rendez-vous

    bien à l’avance. Les vétérinaires peuvent vous aider concernant tous types de questions sur

    la santé et les soins. N'hésitez pas à venir avec une liste.

    Rappel annuel pour tous les chiens

    Pour garder votre chien en bonne santé, il a besoin d’un rappel chaque année.

    Pourquoi mon chien doit-il être vacciné ?

    Les vaccins protègent votre chien contre les maladies, dont certaines sont mortelles et

    peuvent être facilement communiquées.

    Le premier vaccin de votre chiot lui sera fait normalement à environ six semaines,

    avec une seconde dose à environ 4 semaines. Votre chiot ne sera totalement protégé

    que deux semaines après la seconde vaccination. Après cela, un rappel annuel sera

    nécessaire pour maintenir l‘immunité de votre chien.

    Le vaccin contre la toux de chenil est aussi recommandé pour tous les chiens qui

    séjournent dans une pension et qui sont en contact avec beaucoup d'autres chiens,

    par exemple dans les cours d'éducation ou les concours canins.

    Virus minute – l'importance du vaccin

    Le virus minute est très infectieux et extrêmement dangereux. Il touche les intestins,

    les tissus lymphoïdes et la moelle osseuse des chiots et cause rapidement la perte

    d’appétit, de la fièvre, des vomissements, de la diarrhée – et dans 90 % des cas non traités,

    il entraîne la mort.

    Le virus minute est l’une des raisons pour lesquelles il est essentiel de faire vacciner votre

    chien et de l’empêcher d’entrer en contact avec d’autres chiens ou leurs excréments jusqu'à

    ce que cela soit fait. Le contact direct entre des chiens n’est pas nécessaire pour que

    l’infection soit transmise – le virus peut rester dans le sol pendant une année, aussi

    le simple fait de lécher le sol est suffisant.

    Si vous suspectez votre chien d’avoir contracté un virus minute, agissez rapidement.

    Plus tôt un vétérinaire pourra traiter la maladie, moins les dommages seront permanents.

    Chiots

     


    votre commentaire
  •  

    Les propriétaires de chiens sont les seuls à savoir ce que ça fait que de vivre avec un ami à 4 pattes.

    Lorsqu’on entend le mot "chien", cela rime souvent avec mignon, doux et fidèle. Il ne faut tout de même pas négliger les notions de responsabilité et les termes de poils, de jeux et de désordre. En effet adopté un animal,nécessite que vous fassiez des efforts pour prendre soin de ce bel être.

    Les chiens ont des tempéraments différents et chacun marquera votre vie à sa manière. Toutefois, il y a certains comportements communs et des situations courantes auxquelles les propriétaires de chien sont confrontés, presque sans exception. Voici 19 situations que seul un propriétaire de chien peut connaître :

    1. Les moments seuls ne le sont plus

     

    2. Il veut jouer mais il ne lâche pas la balle pour autant

     

    3. Depuis son adoption, vos vêtements ont un nouvel aspect

     

    4. Vous ne dînez plus seul(e)

     

    5. Vous ne pouvez plus laisser les poubelles ouvertes

     

    6. L’avantage, c’est que vous ne dormez plus seul


    votre commentaire
  • Il faut procéder par élimination..

    Allergies alimentaires :

    Certaines races sont prédisposées aux allergies alimentaires, mais n’importe quel chien ou chat peut, un jour ou l’autre, souffrir d’une telle allergie. Le maître devra alors procéder par élimination.  

    Des troubles cutanés peuvent être les symptômes d’une allergie alimentaire. Les chiens et chats ne sont pas épargnés par ces affections. 

     

    Un grattage ou un léchage excessif, alors que la présence de puces est exclue, peut y faire penser. Compte tenu de la complexité des symptômes (affection cutanée, urticaire, œdème, affections gastro-intestinales, vomissements, diarrhée, troubles respiratoires…) seul le vétérinaire pourra déterminer avec certitude, après divers examens, s’il s’agit ou non d’une allergie de type alimentaire. 

     

    Le diagnostic est long et rendu difficile par le fait qu’il n’existe aucun test fiable pour déceler une allergie de ce type, ni d’analyse de sang ou des selles.

     

    Consulter le vétérinaire sans attendre

    Une visite chez le vétérinaire s’impose dans tous les cas, car lui seul pourra déterminer avec précision la cause et différencier, par exemple, une origine alimentaire avec une dermatite par allergie ou une dermatite de contact. 

     

    À trop laisser traîner ce genre de problème, cela peut conduire à une alopécie, c’est-à-dire des lésions cutanées sous forme de pyodermite ou de chute de poils. 

     

    Face à une allergie alimentaire, le maître devra s’armer de patience et la guérison de son compagnon ne passera uniquement que par une bonne implication de sa part dans le traitement. 

     

    Les chiens et chats de tout âge peuvent être touchés .

    Pour parer au plus urgent, le vétérinaire pourra administrer un traitement de type corticoïdes, antibiotiques ou antihistaminiques. Il ne faut cependant pas en rester là, car si l’on ne traite pas le mal à sa source, il refera surface. 

     

    L’allergie alimentaire peut toucher les jeunes animaux à partir de l’âge de six mois, mais elle peut également se déclencher plus tard, sans raison apparente, ce qui est assez déroutant pour le maître.

     

    De plus, un animal allergique le reste toute sa vie. Il faudra donc être vigilant. Fort heureusement, pour la mise en place du régime puis pour la nouvelle alimentation qui sera préconisée à l’animal, il existe désormais des gammes spécialisées (hypoallergéniques) disponibles chez le vétérinaire, sur prescription.

     

    Changer l’aliment, mais pas seulement ! 

    Il va falloir changer la nourriture de l’animal en lui donnant quelque chose qu’il n’avait pas pour habitude de manger. C’est la première difficulté : il convient en effet d’étudier avec précision la composition des aliments qu’il ingérait jusqu’alors, sans oublier non plus les extras (friandises, etc.). 

     

    On procède ensuite par élimination, c’est pourquoi ces « régimes » sont dits « d’éviction ». 

     

    Plusieurs allergènes (trophallergènes) peuvent être responsables. Ce peut être un aliment ou un composant d’aliment, d’où la difficulté à l’identifier : viande, œuf, certaines céréales, agents de conservation, colorants ou émulsifiants… Il suffit souvent d’un seul allergène pour déclencher l’allergie. C’est ce « responsable » qu’il faudra trouver afin de l’éliminer de toute forme d’alimentation, d’où toute la difficulté de la « recherche » !

     

    On part généralement avec un aliment comprenant une seule source de protéines animales, comme l’agneau, le poulet, le mouton ou encore le cheval, une viande qui sera donnée crue ou bien grillée, mais sans apport de corps gras. 

     

    Un légume bouilli pourra venir compléter la ration. Les compléments alimentaires seront à exclure, bien naturellement, mais il est aussi conseillé de préférer l’eau minérale à l’eau du robinet et l’on préconise parfois de changer les gamelles en fer ou en plastique, voire de retirer au chien ou chat certains de ses jouets !

     

    Des troubles qui doivent disparaître assez rapidement.

    Normalement, les troubles (notamment cutanés) doivent disparaître petit à petit. Pour trouver l’allergène responsable (généralement il n’en existe qu’un seul et il s’agit le plus souvent d’une protéine ou d’un additif, comme les agents de conservation ou les colorants et les émulsifiants), il faut alors réintroduire un à un dans sa ration les ingrédients qui composaient son « ancienne » alimentation jusqu’à ce que les troubles réapparaissent.

     

    Ce régime par élimination et réintroduction est désormais plus facile à appliquer grâce à des aliments qui ont été mis au point spécialement par les fabricants et qui sont disponibles chez les vétérinaires. Leur achat peut être financé à l’aide du forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurances santé animale pour chiens et chats. 

     

    Trouver l’allergène responsable d’une allergie alimentaire demande souvent beaucoup de temps. Le maître devra donc faire preuve de patience, ne pas se décourager et ne pas baisser les bras.  

     

    Allergiques toute leur vie .

    La réintroduction de nouveaux aliments dans le cadre du régime d’éviction mis en place peut se faire tous les huit jours en moyenne. 

     

    De cette implication, en veillant à bien suivre les conseils du vétérinaire et faire en sorte que tout l’entourage familial et amical ne vienne pas troubler le régime, dépendra la réussite de la guérison de son compagnon.

    Les allergies



     


    votre commentaire
  • Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière , nous dit le Ministère de la Santé.

    Ce qui est vrai pour l’Homme l’est aussi pour le chien ! Lui aussi a besoin de se dépenser pour être bien dans ses pattes.

    Après avoir fait du sport, on se sent généralement mieux dans nos baskets… et dans notre tête ! Il en va de même chez les chiens. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les sports canins se démocratisent de plus en plus depuis quelques années. Et pour cause : l’activité sportive permet à l’animal de se défouler. En faisant du sport, il peut dépenser le trop-plein d’énergie qu’il emmagasine au cours de ses journées, lesquelles sont essentiellement constituées de moments de repos. Pour lui comme pour vous, rien de tel qu’un moment de partage au grand air pour décompresser.
    De plus, la pratique d’un sport permet à votre chien d’apprendre l’écoute et la rigueur, tout en le sociabilisant avec ses congénères et en renforçant les liens qui l’unissent au partenaire qu’est son maître. Les bienfaits de la pratique d’un sport, tant sur le moral que sur le physique du chien, sont donc très nombreux !

    Activité physique


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique