• #Comportementaliste #éducateur #canin http://www.coachingdogs.fr

    Question fréquente de mes clientes : il réclame tout le temps à manger ? Beaucoup de chiens attendent impatiemment leurs repas et finissent rapidement leur ration. Et il n’est pas rare qu’ils réclament à manger à leurs propriétaires entre les repas ! Je vous propose de découvrir pourquoi votre chien réclame entre les repas et les solutions qui existent pour diminuer ce comportement. Pourquoi mon chien réclame t-il à manger ? Il existe plusieurs causes pouvant expliquer que votre chien réclame sans cesse à manger : la qualité des croquettes : les aliments de qualité standard sont souvent riches en glucides, rapidement métabolisés, ce qui donne une sensation de faim plus rapidement. les quantités d'aliment distribuées peuvent être insuffisantes : les quantités indiquées sur les paquets de croquettes sont indicatives. Elles sont à moduler en fonction de l’activité de l’animal et de son statut physiologique (mue, lactation, etc…). Les quantités distribuées peuvent aussi représenter un volume insuffisant dans l’estomac pour apporter une sensation de satiété à l’animal. C’est le cas par exemple des animaux au régime pour lesquelles les rations sont diminuées. un parasitisme intestinal : des vers digestifs peuvent « spolier » une partie de la ration et ainsi augmenter la sensation de faim. l’ennui et l’anxiété des maladies systémiques responsables de polyphagie (augmentation de la faim avec une absence de satiété) : elles s’accompagnent généralement d’autres symptômes (diarrhée, amaigrissement, etc… Enfin, votre chien peut tout simplement être gourmand et vous réclamez à manger car il sait que vous allez lui donner. Sachez que les chiens sont sensibles à l’attention que les humains leur porte : les chiens sont capables de comprendre qui leur porte le plus d’attention. Ils vont ainsi réclamer à manger à la personne la plus attentive ! Quelles solutions existent pour améliorer la satiété de mon chien ? Tout d’abord, il est important de ne pas renforcer le comportement de votre chien. Si vous lui donnez à manger à chaque fois qu’il réclame, il recommencera ! Alimentation Il est recommandé de nourrir votre chien avec des croquettes de bonne qualité qui apportent tous les éléments nécessaires à votre chien et lui procurent un sentiment de satiété. Les croquettes doivent être adaptées au statut physiologique de l’animal (croissance, gestation, lactation, senior, etc…). Pour savoir quelle quantité il est nécessaire de lui donner chaque jour, n’hésitez pas à demander à votre vétérinaire un calcul de ration ! Les quantités prendront en compte l’activité de votre chien, son mode de vie (vie en extérieur, etc…), sa race, s’il est stérilisé ou en surpoids, etc… Concernant les chiens en surpoids, si vous continuez à leur donner des aliments pour chiens adultes non stérilisés, les quantités à distribuer risquent d’être faibles et votre chien ne sera probablement pas rassasié. Dans ce cas, il est conseillé de donner à manger à votre chien un aliment light voire un aliment de régime (sur prescription vétérinaire). Il est également possible de rajouter des courgettes ou des haricots verts cuits à l’eau, en faible quantité et sans matière grasse, pour ne pas déséquilibrer sa ration. Vermifugation La vermifugation doit être réalisée tous les mois jusqu'à l’âge de 6 mois puis 4 fois par an (voire plus fréquemment en fonction du mode de vie du chien). Nous vous recommandons de vermifuger votre chien avec un produit efficace, que vous trouverez chez votre vétérinaire. N'hésitez pas à lui demander quel est le vermifuge le plus adapté pour votre chien. n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire traitant. Ennui L’ennui chez le chien peut conduire à une augmentation de la consommation de nourriture. Pour lutter contre l’ennui, nous vous conseillons d’enrichir l’environnement de votre animal avec des jouets adaptés qui stimulent leurs capacités cognitives. Il peut aussi être intéressant de stimuler les capacités olfactives de votre animal (activité de pistage par exemple).Vous pouvez me contacter au 06.41.30.49.21. Pour toutes informations. N’hésitez pas à jouer avec votre chien dès que vous en avez l’occasion. Cela permettra également de renforcer les liens entre vous et votre animal. Vous pouvez également faire du sport avec votre chien pour qu’il se dépense ! Anxiété Sachez que les principaux facteurs de stress chez le chien sont un manque de dépenses physiques et cognitives. Il est donc important de répondre aux besoins de son animal pour son bien-être. Les conseils sont les mêmes que ceux pour lutter contre l’ennui ci-dessus. En complément, il existe des solutions adaptés un Comportementaliste éducateur canin vous aidera à diminuer l’anxiété des chiens. Maladie Certaines maladies peuvent être responsables de polyphagie (affections intestinales, maladies endocriniennes, etc…). Une consultation chez le vétérinaire permettra de mettre en évidence ces maladies. Des examens complémentaires sont généralement nécessaires pour établir un diagnostic (prise de sang par exemple). Merci de me lire et de partager. Coaching Dog’s COACHINGDOGS.FR Formation continue pour les adultes coachingdogs.fr Compotementaliste canin a Rousson. Pour les personnes a mobilité réduite ne pouvant ce déplacer, les personnes n'ayant pas les moyens, ou pas le temps d'aller à l'école du chien. Mieux vivre avec son chien heureux .. pour longtemps... formation formation éducateur canin. éduquer son chien, co...


    2 commentaires
  • #Comportementaliste #éducateur #canin

    http://www.coachingdogs.fr

    La leptospirose du chien : symptôme, diagnostic, traitement et prévention
    Transmissible à l’homme et pouvant atteindre un stade très grave, la leptospirose est une maladie infectieuse atteignant les chiens et se transmettant par l'intermédiaire des rongeurs. Des traitements existent mais il est fortement recommandé de prendre des mesures de prévention pour écarter tout danger, cette pathologie pouvant même être mortelle.

    La leptospirose du chien : de quoi s’agit-il ?

    La leptospirose est une maladie provoquée par la bactérie appelée leptospira qui se développe généralement dans le sol mais surtout dans les eaux stagnantes. Les rongeurs comme les rats, les hérissons, les ragondins, les sangliers et certains animaux d’élevage constituent les principaux réservoirs de bactéries.
    Celles-ci atteignent leurs reins puis passent dans les urines. Une fois que ces animaux urinent dans l’eau (mares, étangs, fossés, flaques, rivières), la contamination devient effective lorsque le chien s’y baigne.

    Au moment des promenades, les leptospires entrent en contact avec le canidé par le biais des petites plaies cutanées, des muqueuses ou encore la peau. Un chien peut également être contaminé en mordant un rat ou en le mangeant.

    Les symptômes de la maladie chez le chien

    L’incubation dure quelques jours. La fièvre, les vomissements, le manque d’appétit ainsi que la fatigue constituent les premiers signes cliniques apparaissant chez l’animal. A savoir que la maladie atteint le foie ou les reins très rapidement, d’où l’importance d’une consultation vétérinaire d’urgence. En fonction de l’évolution de la maladie, plusieurs autres symptômes peuvent apparaître comme des douleurs abdominales, des hémorragies provoquées par les troubles de la coagulation, une insuffisance rénale aiguë qui cause soit une abondance d’urine ou au contraire, très peu d’urine. L’animal boit également une très grande quantité d’eau.

    Le diagnostic de la leptospirose:

    Après avoir détecté les anomalies comme les douleurs abdominales, la déshydratation ou la fièvre, le vétérinaire procède à un bilan sanguin et à plusieurs autres analyses pour avoir la confirmation de la contamination par la bactérie.
    Il vérifiera notamment le manque de plaquettes sanguines qui est à l’origine de la hausse des globules blancs et des soucis de coagulation.
    Une hausse du taux de créatinine et de l’urée est également détectée.
    Des recherches sérologiques ainsi que des recherches bactériologiques peuvent enfin être entreprises dans une optique de mettre en évidence les leptospires.

    Traitement et mode de prévention:

    Les leptospires peuvent être éliminés par l’intermédiaire d’un puissant traitement à base d’antibiotiques. Une hospitalisation peut être requise pour une mise sous perfusion qui dure un certain nombre de jours. Dans le cas où l’animal est touché par une insuffisance rénale, d’autres traitements seront certainement prescrits notamment une dialyse péritonéale.

    A noter que le taux de mortalité dû à cette maladie est élevé, d’où l’importance de faire le traitement le plus tôt possible.

     

    En ce qui concerne la prévention, la vaccination reste le meilleur moyen d’éviter la leptospirose du chien. Elle répond à un protocole comprenant plusieurs injections et s’effectue chez les chiots âgés de plus de trois mois. Tous les ans, un rappel de vaccin doit être fait. Pour les chiens à risque comme ceux qui vivent dans les environnements humides ou les chiens de chasse, le rappel s'effectue tous les six mois.
    Merci de me lire et de partager.
    #Coaching #Dog’s


    2 commentaires
  • Les chiens ont trois paupières, la troisième, la "membrane nictitante" est transparente et sert a protéger l’œil en le gardant lubrifié

     

    Le reste ils n'en ont que deux comme nous... rassurez-vous.

    A savoir.


    votre commentaire
  • Mon chien a un abcès .

       LES Symptômes chez le chien 

    Mon chien a un abcès

    L'abcès est un amas de pus dans une cavité créée par l’inflammation des parties molles. Cette inflammation est due à des agents bactériens pyogènes installés sur un corps étranger puis recouverts d’une capsule par réaction des tissus de l’organisme.

    Symptômes

    Abattement, inappétence, fièvre, douleurs limitées aux parties malades qui sont tuméfiées.

    Thérapie

    Antibiotiques. Quelquefois, l’abcès se résorbe complètement ; d’autres fois, il nécessite une intervention chirurgicale.


     


    votre commentaire
  • La dirofilariose :

    la maladie des vers du cœur du chien

    il y a 6 jours

    La dirofilariose, aussi appelée maladie des vers du cœur, est une maladie parasitaire du cœur du chien. On entend souvent parler des parasites externes et des parasites digestifs du chien. Il existe aussi des parasites du cœur du chien.

     

    Qu’est-ce que la dirofilariose ? Quels symptômes exprime le chien ? Comment est diagnostiquée cette pathologie ? Quels sont les traitements et les moyens de prévention de la dirofilariose ?

     

    Qu’est-ce que la dirofilariose ?

    La dirofilariose est une parasitose du cœur du chien due à la présence d’un ver rond : Dirofilaria immitis. Pour comprendre comment cette maladie se propage, il faut comprendre le cycle de développement de celui-ci.

    La parasite responsable : Dirofilaria immitis

    Les vers responsables de cette maladie ont un cycle de développement qui comprend le cœur du chien comme lieu de vie des formes adultes. En effet, les vers adultes prolifèrent dans le cœur du chien, notamment dans l’artère pulmonaire et le cœur droit du chien.

     

    Les vers adultes peuvent atteindre une taille de 30 cm. Par ailleurs, ils se reproduisent et larguent les larves dans la circulation sanguine.

     

    Dirofilaria immitis a un cycle de développement hétéroxène. Cela signifie que le parasite a besoin de plusieurs hôtes pour compléter son cycle évolutif. L’hôte intermédiaire de Dirofilaria est le moustique.

    La place du moustique dans le cycle de développement

    Le moustique fait partie des arthropodes piqueurs. Un moustique va piquer un chien atteint de dirofilariose et ainsi se gorger de sang contaminé par les larves de Dirofilaria. Il va ainsi participer à la maturation des larves qui ont besoin de ce passage par le moustique pour évoluer.

     

    Lorsque le moustique va piquer un autre chien, il va transmettre les larves matures qui vont pouvoir évoluer en forme adulte dans le cœur du nouveau chien et ainsi le contaminer.

    Les individus à risques

    La dirofilariose touche principalement les chiens et les renards. Cependant, ce n’est pas les seuls hôtes définitifs possibles pour Dirofilaria immitis. En effet, les chats et les furets peuvent aussi être touchés.

     

    L’Homme peut aussi être contaminé, on parle de zoonose. Cependant, cela est extrêmement rare.

    Si vous voulez en savoir plus sur les maladies transmissibles entre l'animal et l'Homme, n’hésitez pas à consulter notre article sur les zoonoses.

    Les zones à risques

    La répartition de la maladie est liée à la proximité avec les moustiques. En effet, on la retrouve surtout dans les zones chaudes et humides. En France, c’est la zone méditerranéenne qui est le plus à risques, notamment la Camargue.

     

    Quels sont les symptômes de la dirofilariose du chien ?

    Le parasite se développe dans le cœur du chien, ce qui va entraîner des lésions. En effet, les principaux symptômes de la dirofilariose sont des signes cardio-respiratoires.

     

    Le cœur est une pompe qui permet la bonne circulation du sang au sein de l’organisme. Dirofilaria parasite le cœur droit. Celui-ci doit donc augmenter sa force de travail pour compenser la présence des parasites qui font barrage au passage du sang. Cela va être possible dans un premier temps, puis le chien souffrira d’une insuffisance cardiaque à l’origine des symptômes suivants.

     

    Au tout début de l’évolution, on peut noter des difficultés respiratoires, on parle de dyspnée. De plus, le chien peut montrer des signes de fatigue.

     

    Dans un deuxième temps, lorsque la maladie a évolué, une toux chronique peut s’installer. De plus, le chien sera anémié, c’est à dire qu’il aura moins de globules rouges dans son sang. C’est pourquoi, il arrivera moins bien à s’oxygéner. La fatigue sera alors plus marquée.

     

    En fin d’évolution, les complications de l’insuffisance cardiaque peuvent être graves et mener à la mort du chien. L’évolution peut prendre plusieurs mois à plusieurs années.

     

    Comment est diagnostiquée la dirofilariose du chien ?

    Si vous observez l’un des symptômes énoncés, il est vivement conseillé de prendre rendez-vous chez votre vétérinaire. En effet, après avoir réalisé un examen complet de votre chien, celui-ci sera en mesure de faire des examens complémentaires qui permettront d’arriver au diagnostic.

     

    Une échographie cardiaque pourra permettre de visualiser les vers adultes qui parasitent le cœur du chien et permettra l’établissement d’un diagnostic de certitude.

     

    Quel est le traitement de la dirofilariose du chien ?

    En fonction de l’avancée de la maladie, il existe deux types de traitement.

    Traitement médicamenteux

    Il existe des molécules anti-parasitaires pour lutter contre les adultes, mais aussi contre les larves. Le choix du traitement se fera en fonction du stade d’évolution du parasite, mais aussi du stade de la maladie chez le chien.

     

    Le danger avec un traitement médicamenteux est que les vers adultes morts soient trop nombreux et ne soient donc pas évacués du système sanguin. Il risque alors de boucher l’artère pulmonaire, on parle de thrombo-embolie. Par ailleurs, le chien risque de faire un choc dû aux nombreuses toxines. Dans les deux cas, cela peut mener à sa mort.

    Traitement chirurgical

    Il existe un autre type de traitement de la dirofilariose. Il est possible de réaliser une extraction chirurgicale des vers. Cependant, pour que le traitement chirurgical soit possible, il faut que le chien présente des caractéristiques précises.

     

    Quels sont les moyens de prévention de la dirofilariose du chien ?

    La principale mesure de prévention consiste à lutter contre les moustiques qui sont les vecteurs de la maladie. En effet, ce sont les moustiques qui permettent la transmission de la maladie. Lutter contre leur présence permet donc de diminuer les risques de contamination de votre chien.

     

    Par ailleurs, il existe un traitement préventif contre la dirofilariose : un médicament sous forme de comprimé. Ce traitement peut être préconisé pour votre chien en cas de vacances dans une zone à risques. N'hésitez pas à en discuter avec votre vétérinaire.

    La dirofilariose


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
http://ekladata.com/ttzSZD5_POcIZKbSKhaEw00_rfo/56ee6d4a.gif