• Les chenilles processionnaires.

    Les chenilles processionnaires.

     

     

     

    #Comportementaliste #éducateur #canin

    http://www.coachingdogs.fr

    Février, la chenille processionnaire descend des pins : préparez vos pièges pour vos loulous et ceux des autres.

    Les chenilles processionnaires sont dangereuses pour l'homme et les animaux domestiques.
    Elles effectuent leur descente en procession le long des troncs, en février, pour se nymphoser dans la terre. C'est à ce moment qu'elles présentent le plus grand risque car, se sentant vulnérables, elles libèrent facilement leurs poils urticants. C'est à ce moment qu'il faut les piéger. En résumé :
    - 1ère solution, pour un arbre ou quelques arbres, acheter un ou plusieurs kits à la boutique de la LPO, qui consacre ses bénéfices à la protection des oiseaux,
    - 2ème solution, pour de nombreux arbres, acheter directement les éléments au mètre linéaire chez le fabricant, La Mésange verte,
    - 3ème solution, si le nombre d'arbres entraîne un coût trop important, fabriquer des pièges maison.

    Attention, toute manipulation autour d'un pin infesté est dangereuse, se protéger intégralement, yeux, peau, nez...

    1ère solution : la boutique de la LPO
    Vous y trouverez le kit Ecopiège et les "recharges" (sacs et mastic, qui ne sont pas réutilisables). Une vidéo de montage explique la pose pas à pas.

    2ème solution : chez le fabricant, La Mésange verte
    Outre le kit pour un arbre, vous trouverez les éléments en plus grandes quantité. Un calculateur vous permet, à partir du nombre et de la dimension des vos arbres, d'estimer ce qu'il vous en coûtera.

    3ème solution : les pièges maison
    Moi je le conseil car il et installé depuis 4 ans renouvelé tout les deux ans. 

    « Mon site pour les offres de noël. Le pipi... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :