• Animaux sensibles aux soleil !!!!Attention!!!!!


    Malgré la protection que leur offre leur pelage, les chiens et chats peuvent être sujets aux attaques des rayons ultraviolets, même si la fréquence de ce problème est nettement plus faible que chez l'homme. Les zones peu ou pas recouvertes de poils ainsi que les endroits où la peau est la plus fine sont les plus sensibles au soleil. En outre, certaines races d'animaux ont une sensibilité accrue aux effets des ultraviolets, notamment les chiens nus du Mexique et les chats sphinx qui ont une peau entièrement glabre ou encore les chiens à pelage peu dense (bull terrier, dalmatien, boxer, whippet). Enfin, les animaux ayant un pelage blanc et plus particulièrement les chats blancs doivent être protégés contre une exposition intense au soleil, la fréquence de développement de lésions produites par les UV étant plus importante chez eux.


    Gare au coup de soleil!


    Les UVA et UVB, ultraviolets produits par le soleil, sont tous deux dangereux pour la peau des animaux et peuvent induire une inflammation profonde de celle-ci. Les UVA induisent surtout une pigmentation noire de la peau alors que les UVB sont responsables de rougeurs ainsi que d'une prolifération anormale de l'épiderme. Parfois, une transformation tumorale cancéreuse peut même apparaître. C'est ainsi que chez les chiens et chats très exposés aux rayons solaires, des lésions de « kératose actinique » peuvent survenir. Cette maladie se traduit par une inflammation cutanée profonde et un épaississement irrégulier de la peau. Chez les chats à pelage blanc ou au pelage comprenant des zones blanches, une exposition au soleil peut être responsable de l'apparition de rougeurs notamment au niveau du bord des pavillons auriculaires. Chaque été, les lésions deviennent de plus en plus marquées avec apparition d'épaississements de la peau et de croûtes. Une transformation de ces lésions en tumeur cancéreuse nommée « carcinome épidermoïde » n'est pas rare. Afin de faire le diagnostic de kératose actinique ou de carcinome épidermoïde, votre vétérinaire devra procéder à une biopsie qui sera analysée au microscope dans un laboratoire


    votre commentaire
  •  

    Le bobox et la neige!!!!

    Les balades dans la neige sont très appréciées par les chiens qui sont souvent très excités par ce nouvel élément. Le chien se dépense beaucoup en courant partout et ne risque généralement pas de se refroidir. Il faut néanmoins prendre quelques précautions, afin de pouvoir le laisser profiter pleinement des joies hivernales en toute sécurité.
     
     
    La neige et la peau!!!!
    Lors de contacts avec la neige, votre animal est soumis au froid, à l'humidité de la neige qui fond et à la neige qui se fixe dans les poils.Il faut donc :

    veiller à ce qu'il se réchauffe bien après l'exercice, ne pas le laisser se coucher au froid,
    bien l'essuyer s'il est mouillé afin qu'il sèche le plus rapidement possible,
    sécher les pattes, plus particulièrement les zones comprises entre les coussinets,
    ôter les petits paquets de glace qui se fixent sur les poils, sous le ventre notamment et entre les coussinets.

    Vous éviterez ainsi à votre chien des gerçures, des gelures ou des blessures .Attention ! Certaines régions à peau fine sont plus sensibles au froid et aux irritations par la neige, c'est le cas de la peau des testicules des mâles. Nous vous conseillons de vérifier qu'aucune lésion n'apparaît à cet endroit, vous pouvez également appliquer un baume réparateur cutané comme le Bio Balm pour les protéger.
     
    L'ingestion de neige!!!!
    Lorsqu'ils jouent dans la neige, les chiens en mangent souvent, mais il faut être vigilant car ceci peut provoquer des troubles digestifs avec notamment des vomissements.L'ingestion massive de neige peut même provoquer une gastrite sévère (gastrite des neiges) et vous devez veiller à ce que votre chien en consomme le moins possible. Votre chien pourrait aussi présenter des épisodes de diarrhées.
    Le sel de déneigement
    Il provoque des irritations au niveau des pattes (zones entre les doigts et les coussinets). Le chien va se lécher beaucoup et aggraver les lésions, les vétérinaires vous conseillent de rincer les pattes de votre chien à l'eau claire quand il rentre de promenade, surtout lorsque le sel de déneigement vient d'être répandu.Si votre chien ingère du sel de déneigement, il risque une intoxication dont les principaux signes sont des vomissements, de la diarrhée et des spasmes abdominaux. Il va également boire beaucoup.Dans certaines ingestions massives, il va présenter des troubles nerveux sérieux, il est donc important de nettoyer ses pattes au retour de promenades en station.
     
    La réverbération solaire sur la neige!!!!


    Si vous allez aux sports d'hiver avec votre chien, vous devez penser à la réverbération intense du soleil sur la neige.Vous portez des lunettes de soleil mais votre chien lui n'en porte pas. Il faut donc éviter de trop l'exposer à cette réverbération qui peut entraîner des problèmes oculaires.Si votre chien souffre de pathologie oculaire chronique comme une kérato-conjonctivite pigmentaire, aller voir  votre vétérinaire et lui dire que  vous allez aux sports d'hiver. Il pourra vous conseiller sur les précautions à prendre.Il faudra prêter une attention toute particulière pour les animaux à poils blancs, sur les zones cutanées à faible pigmentation (pavillon auriculaire, museau, intérieur des cuisses, abdomen), en cas de dépigmentation momentanée (hot spots ou irradiation par exemple) ou au niveau des zones de pelage peu denses : le soleil peut en effet s'avérer néfaste, en hiver comme en été. Pour éviter les érythèmes liés aux UVB, les carcinomes épidermoïdes et les phénomènes de photosensibilisations liés aux UVA et UVB, il et recommander d'utiliser sur les animaux les plus sensibles du Dermoscent Sunfree, première crème solaire adaptée aux chiens, avec un indice de protection supérieur à 30. Vous pourrez ainsi profiter plus paisiblement de vos promenades les journées ensoleillées !
     
    L'activité sportive dans la neige!!!


    Si vous pensez pratiquer avec votre chien certains sports d'hiver de manière intensive comme le ski de fond, les promenades en raquettes, il faudra habituer votre chien de manière progressive.Votre animal devra en effet être capable d'avoir une activité physique dans des conditions climatiques difficiles (froid, neige et altitude)Pour donner à votre chien la condition physique nécessaire, vous devez lui faire pratiquer des activités sportives d'intensité croissante quelques mois avant votre séjour en montagne.Attention ! Vous devrez également augmenter sa ration alimentaire de 20 à 30 % pour l'aider à lutter contre le froid et à fournir un effort physique intense.


    A savoir !!!!

    De plus, vous devez effectuer des soins particuliers au niveau des pattes. Vous devez préparer ses coussinets plantaires deux à trois semaines avant votre séjour en montagne en appliquant une solution tannante ou un baume qui renforce la résistance des coussinets. Vous évitez ainsi les fendillements, les blessures et les infections. Biobalm est un baume très efficace à appliquer en prévention ou en traitement des pathologies des coussinets comme les gerçures, les gelures... Il en va de même pour le Winterpad, plébiscité par de nombreux mushers.Les lotions tannantes Solipat et Canisport, initialement conçues pour les chiens d'utilité ou les chiens de traineau, permettent de rendre les coussinets plus résistants, de les imperméabiliser et éviter les crevasses. Le risque de gelures des extrémités des pattes, des oreilles, du bout de la queue et de la peau des testicules sont possibles si votre chien a une activité physique de longue durée dans la neige. Vous devez donc faire attention en examinant régulièrement les régions à risque et en appliquant une fois encore du Biobalm en prévention ou en traitement.


    Conclusion!!!!


    En restant vigilant et prenant ces quelques précautions, vous pourrez emmener votre chien à la neige sans aucun problème.  je vous souhaite de bons moments cet hiver avec votre compagnon !

     AMUSEZ VOUS BIEN !!!!!

    le bébé


    votre commentaire
  • La prostate !!!

    est une glande de l’appareil génital masculin dont la principale fonction est de produire une partie du liquide séminal. Elle peut être le siège de différentes affections chez le chien qui se traduisent par une augmentation de taille de cette glande.

     

     

    le bébé


    Symptômes

    Cette hypertrophie (ou augmentation de volume) est à l’origine de l’apparition des symptômes. On parle de syndrome prostatique ou prostatisme. Ils apparaissent généralement chez les chiens de plus de 5 ans.
    Les symptômes varient en fonction de la taille et de la position de la prostate (selon l’âge du chien). On observe alors tout d’abord une difficulté à éliminer les selles allant jusqu'à une rétention des selles (coprostase), des problèmes locomoteurs et une fatigue avec baisse de l’état général du chien. Entre les mictions, on peut noter des gouttes de pus plus ou moins associé à du sang. Ensuite, des symptômes urinaires apparaissent : difficultés à uriner puis incontinence urinaire.
    Des complications peuvent être associées avec une cystite quasi-constante, des problèmes rénaux et même aboutir à la mort de l’animal suite à l’auto-intoxication par les matières fécales qui stagnent dans le côlon.

     

    Diagnostic

    le bébé

    Le vétérinaire établit un diagnostic suite à une palpation rectale, une radiographie et des analyses urinaires et sanguines. On peut aussi procéder à une biopsie sous guidage échographique.


    On distingue alors :


    Hyperplasie diffuse de la prostate

    Généralement observée chez les chiens de 6 à 10 ans, elle est physiologique et ne devient pathologique que lorsque des symptômes apparaissent.


    Kystes de la prostate

    Ces kystes sont situés dans ou à la périphérie de la glande. On observe alors, en plus des symptômes cités ci-dessus, un abattement, une anorexie, une distension abdominale et selon l’origine des kystes, un syndrome de féminisation du chien.


    Prostatite

    Il s’agit d’une inflammation généralement suppurée de la prostate aiguë ou chronique. Dans ce cas, le chien est abattu et présente de la fièvre.

     

    Traitement

    Il faut tout d’abord permettre au chien d’évacuer ses selles par des traitements adaptés voire des lavements. La cystite et l’insuffisance rénale seront traitées si elles sont présentes.
    Ensuite, le vétérinaire propose une castration chirurgicale qui reste la mesure la plus efficace. Sinon, des traitements médicaux sont possibles mais les résultats sont variables.

    Lors de prostatisme, on associe un traitement anti-infectieux.
    En ce qui concerne les kystes, le traitement est uniquement chirurgical.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique
https://www.google.fr/url?sa=i&rct=j&q=&esrc=s&source=images&cd=&cad=rja&uact=8&ved=2ahUKEwjC-NjugsjhAhWTA2MBHUCcBj8QjRx6BAgBEAU&url=http%3A%2F%2Ffrancheska45.centerblog.net%2Frub-gifs-animes-soleil--3.html&psig=AOvVaw2K4JHOezsoauJS4cQ-ZU43&ust=1555071469091606