• Source d’inquiétude, le chien qui mange de l’herbe et vomit est un sujet récurent chez les propriétaires interrogeant leur vétérinaire. Mon chien est il malade ? Pourquoi mange t il de l’herbe ? est ce normal qu’il vomisse ?
    Bien que cela soit le plus souvent normal, vous allez voir que manger de l’herbe, pour un chien, peut aussi cacher des soucis de santé plus sérieux.
    Mon chien mange de l’herbe et vomit est-ce normal ?
    Il est important de savoir qu’une grande majorité de chiens mange de l’herbe sans que cela soit lié à un problème de santé. Lorsque ce phénomène reste occasionnel, il n’y a souvent pas lieu de s’inquiéter. Il s’agit la plupart du temps d’un comportement tout à fait normal.
    Le phénomène de vomissement, ou plutôt de régurgitation (l’animal recrache tel quel ce qu’il a avalé) est tout aussi classique bien que souvent perturbant pour le propriétaire.
    Attention cependant à ne pas prendre ce comportement à la légère !
    Une ingestion d’herbe répétée de façon anormale et accompagnée de vomissements peut révéler un trouble ou une pathologie sérieuse nécessitant la consultation du vétérinaire.


    .
    Pourquoi le chien mange t-il de l’herbe ?
    Plusieurs explications sont émises par les spécialistes pour expliquer que les chiens mangent de l’herbe. Parmi les différentes causes envisagées, on distingue :
    Le comportement instinctif ancestral issu du loup
    Nos chiens domestiques auraient hérité d’un comportement leur venant de leur ancêtre le loup. Cet animal, au régime alimentaire omnivore, se nourrit de proies, parmi lesquelles des herbivores dont le tube digestif contient de l’herbe, mais aussi de plantes et de baies. Nos fidèles compagnons auraient ainsi instinctivement conservé ce besoin naturel d’herbe dans leur régime.
    Un attrait du chien pour l’herbe
    Certains chiens ont un goût particulier pour l’herbe. Autrement dit, ils aiment bien ça!
    Ce comportement peut s’observer chez votre animal même si son alimentation est convenablement adaptée à ses besoins physiologiques.
    On parle alors de « craving » alimentaire, c’est-à-dire une envie irrésistible de manger un aliment. Ce comportement commun aux chats qui se jette sur l’herbe à chat, se retrouve également chez l’homme qui se tournera plutôt vers des aliments sucrés comme le chocolat !
    Manger de l’herbe pour se faire vomir
    Lorsque le chien ressent une gêne ou une douleur au niveau de son estomac, il peut chercher à se faire vomir afin d’éliminer le contenu stomacal qui le dérange. Pour y parvenir, il va ingérer rapidement une grande quantité d’herbe sans prendre le temps de bien la mâcher. Il choisit d’ailleurs, si vous l’observez, un type d’herbe spécifique et répandu : le chiendent.

     

    Le chien qui mange de l’herbe choisit très souvent du chiendent pour se faire vomir !
    C’est une plante herbacée riche en fibres, indigeste et irritative pour l’estomac, qui déclenche le vomissement lorsque le chien l’avale. La régurgitation ainsi provoquée permet l’expulsion de l’herbe qui joue alors un rôle de « balai » aidant à remonter le contenu stomacal gênant.
    Ce phénomène soulage le chien et réduit ses sensations de nausées.
    Vous comprenez donc qu’une maladie ayant des effets sur le tube digestif peut incommoder votre chien et entraîner ce comportement de façon excessive. Ainsi, cela peut devenir anormal lors de pathologies sous-jacentes comme :
    -un trouble digestif plus ou moins grave (intolérance alimentaire, corps étranger…),
    -une maladie métabolique (au niveau des reins, du foie, du pancréas)
    -une infestation par des parasites digestifs (vers intestinaux irritants)
    Le pica : trouble comportemental alimentaire
    Lorsque que le chien mange de l’herbe, il peut aussi s’agir d’un problème de pica.
    Le pica correspond à l’ingestion de substances non alimentaires telles que de la terre, du sable, des cailloux, du papier, du plastique ou tout autre objet non comestible…mais également des matières fécales, on parle alors de coprophagie.
    L’ingestion d’herbe s’apparente aussi à une forme de pica lorsqu’elle s’accompagne d’une consommation de ces matières non nutritives.
    Ce phénomène peut alors révéler un trouble d’ordre médical ou comportemental. En effet, une carence alimentaire en fibres, dans le cas d’un régime déséquilibré (exclusivement à base de viande par exemple) peut conduire un chien à manger de l’herbe.
    Dans d’autres cas, des troubles digestifs, d’ordre pancréatique ou métabolique, peuvent également causer ce pica.
    Si vous constatez ce comportement extrême chez votre chien, il est recommandé de consulter votre vétérinaire qui recherchera la cause du pica. En effet, ce comportement peut s’avérer dangereux et entrainer des complications digestives parfois graves (occlusion intestinale, perforations.

     

     

    Coaching Dog’s


  •  

    Les graines de citrouille un anti-inflammatoire contre l’arthrite

    Les propriétés curatives des graines de citrouille ont également été récemment étudiées par rapport à l’arthrite. Dans les études animales, l’ajout de graines de citrouille à l’alimentation a été comparé favorablement à l’utilisation de l’anti-inflammatoire, l’indométacine non stéroïdien dans la réduction des symptômes inflammatoires. Cependant, les graines de citrouille n’ont pas un effet très indésirable, contrairement aux médicaments, les graines de citrouille n’augmentent pas le niveau de graisses endommagées (peroxydes lipidiques), un effet secondaire qui contribue effectivement à la progression de l’arthrite.

    Graines de citrouilles.


  • Ce week-end on fait Halloween, alors Gaudia,Joi, et Natchez  vont avoir le droit à des friandises spéciales Halloween! On va tester une nouvelle recette. Non, ceux ne sont pas des biscuits à l’araignée, mais des biscuits à la citrouille (courge)!

    Ingrédients:

     

    • Une grande tasse de farine de blé complet
    • 4 grosses cuillères à soupe de purée de courge (j’achète un morceau de courge que je coupe et fais cuire à l’eau puis que j’écrase avec une fourchette)
    • 3 cuillères à soupe de beurre de cacahuète
    • 2 œufs fermiers

    Préparation:

    Préchauffer le four à 180°C  Mélanger tous les ingrédients dans un saladier. La pâte va devenir très compacte. Vous ne pourrez alors plus mélanger avec un ustensile, utiliser donc vos mains pour former une grosse boule (comme de la pâte à pizza).
      Puis sur votre plan de travail, étaler la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Il faut qu’elle fasse à peu près 1cm d’épaisseur. Si la pâte est trop fine, les biscuits risquent de brûler ou de se casser. » Astuce : pour que la pâte ne colle pas au plan de travail ni sur le rouleau, saupoudrer une fine couche de farine sur les deux.
    A l’aide d’un emporte pièce, créer vos petits biscuits pour chien. Placer-les sur une plaque recouverte de papier cuisson. Et Hop! Enfourner pour 10 min de cuisson toujours à 180°C.
    Laisser refroidir, et c’est prêt !

    Biscuits d'halloween.

    Biscuits d'halloween.

     

     



  • Méthodes d'éducation positive

     L’éducation positive est une philosophie.

    Moi j'échange avec mes loulous. Une bonne éducation  est celle qui aide à la construction d’une relation de confiance entre le chien et son maître.
L’éducation positive ne saurait être une technique applicable seulement pendant des séances d’apprentissage. Tous ses actes et tous ses comportements dans la vie de tous les jours, font partie de la construction du chien. Tous peuvent être soit encouragés soit découragés selon leur nature et selon les objectifs du maître.L’éducation positive du chien ? Comment, pourquoi ?Tout ce qui va augmenter la probabilité qu’un comportement apparaisse ou se reproduise, s’appelle renforcement .
Tout ce qui va augmenter la probabilité qu’un comportement disparaisse ou ne se reproduise pas, s’appelle punition.On peut renforcer (récompenser) son chien en lui apportant
--plus de plaisirs ou de gratifications : donner une friandise, faire une caresse, lancer une balle, partir en promenade, ouvrir une porte  au chien qui attend sagement  etc …(les spécialistes comme moi appellent ça renforcement plus : R+)
--moins de désagrément : alléger ou interrompre une privation, interrompre une situation pénible (bruit, isolement) rendre un objet confisqué etc, etc (les spécialistes appellent cela punition moins : P-)
On peut punir un chien ( mais pas pendant une séquence d’apprentissage où, je vous le rappelle, on ignore les comportements non désirés) en lui apportant 
-- moins de plaisir : éloigner un plat qu’il convoite, cacher la balle, arrêter de jouer,le priver de notre présence ou lui imposer une certaine distance (isolement social) etc.... (les spécialistes comme moi appellent cela renforcement moins : 

Il ne faut pas perdre de vue que l’on est toujours plus motivé  dans son travail (ou ses loisirs) si l’on espère recevoir des gratifications que si l’on s’attache juste à éviter des sanctions ou des désagréments. Pour le chien c’est pareil.
On est donc bien obligé de convenir , que c’est le renforcement positif ( R+) qui procure le plus de plaisir et le plus de motivation à un chien au travail, en apprentissage, ou à la maison. D’où le nom raccourci d'échanges.
Les relations entre le chien et son maître sont fondamentalement changées par rapport aux methodes traditionnelles ou coercitives :
-le maître ne se pose plus en dominant, mais en guide, qui stimule la motivation et la créativité du chien, donc son autonomie, et qui canalise ses instincts, et donc favorise son insertion dans la famille et dans le monde civilisé. On ne parlera plus de donner un "ordre" à un chien, mais un de lui donner un "signal". 
- le chien  réalise que son maitre, s'il assume parfaitement cette position, est le leader de la relation, non parce qu'il faut le craindre mais parce qu'il  sécurise et  permet de s’épanouir.
En aucun cas, le chien ne doit avoir peur de son maître, (ou de son environnement), ni se sentir trompé. Il s’agit de faire progresser le chien en le récompensant (R+) pour tout acte (ou comportement) jugé bon, et non en le punissant  pour un comportement jugé mauvais. D’autant plus que le chien n’assimile son apprentissage que pendant son sommeil. Il est donc  indispensable que le maitre évite d’intercaler  une colère ou des conflits ou des sanctions entre la séquence d’apprentissage et le sommeil du chien.
Un chien bien éduqué, qui respecte son maître voudra toujours lui plaire, ce qui entraînera inévitablement et spontanément de meilleurs comportements à la maison, comme à l’extérieur.
Ces techniques de renforcements positifs sont également très efficaces pour rééduquer un chien adulte. Le chien va vite comprendre qu’il a plus intérêt à proposer des bons comportements, qu’à chercher par tous les moyen des actions négatives.
Même les chiens séniors peuvent être éduqués en méthode positive : il n’est jamais trop tard pour leur apprendre de nouveaux exercices
    Il faut absolument sortir du conditionnement à un type de stimulation comme on en rencontre dans les clubs à vocation sportive. Ceci est bon pour les chiens destinés à des concours où ils seront encadrés par un règlement. Combien de maitres avez-vous rencontré qui vous disent « mon chien obéit parfaitement au club, mais pas à la maison ». Pour préparer le chiot à se confronter à la vie réelle, il faut lui faire répéter ces apprentissages dans des situations très variées, de façon à les lui faire généraliser. Le but est  qu’ultérieurement, le chiot ne soit pas désarmé devant une situation inconnue, mais sache y faire face en se référant à des expériences proches, déjà rencontrées. N’oubliez pas « Emmenez toujours votre chien vers le succès » !Et, si possible, qu’il ait atteint ce succès par sa réflexion, sa volonté,  ses expériences. La méthode naturelle   permet de respecter ces principes. En cela elle est un méthode dite positive.
Il existe d'autres méthodes positives dont la plus connue est : le clicker training. .Quand vous viendrez sur mon site vous y trouverez les modules correspondant à la méthode !!! j'échange .Voila une autre façon d'éduquer son loulou.

     

    Coaching Dog's






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires