• Professionnels

     

    Les chiens d'assistance pour les personnes âgées.

     

    Les chiens d'assistance sont connus et appréciés pour guider les aveugles ou les handicapés. Ces chiens de travail peuvent également aider les personnes âgées handicapées, atteintes d'Alzheimer ou de Parkinson.

    Chien d'assistance, une aide personnalisée

    Les chiens d’assistance au secours des séniors

    Bénéficier d'un chien d'assistance

    Chien d'assistance, une aide personnalisée

    Les chiens d'assistance sont des animaux spécialement éduqués. Ils sont choisis pour leur intelligence et leur docilité afin d'aider les personnes aveugles ou handicapées. Après avoir passé un certain temps dans une famille d'accueil pour être sociabilisés, ils sont intégrés dans un centre de formation. Il faut 24 mois pour aboutir la formation d’un chien d'assistance. Ce dressage personnalisé permet au chien d'assistance d’être éduqué en fonction des services qui vont lui être demandés. Les races de chiens sélectionnées sont majoritairement le labrador ou le golden retriever, pour leurs nombreuses qualités d'adaptabilité et de docilité. Ces chiens sont aussi très attachants, adorent les caresses et sont beaux.

    Les chiens d’assistance au secours des séniors

    Outre les aveugles et les handicapés moteurs, les personnes âgées peuvent aussi bénéficier d'un chien d'assistance. Les séniors victimes d'un  a v c, de la maladie de Parkinson ou d'Alzheimer sont notamment visés par ce dispositif. Le chien peut alors les assister pour ouvrir et fermer une porte, rapporter un objet, empêcher la personne de tomber ou prévenir. Pour les malades d’Alzheimer, le chien peut, par exemple, apprendre le trajet jusqu'à la maison pour reconduire le sénior. Avoir un chien donne à ces malades l'occasion d'instaurer une routine indispensable pour créer des repères. En ce qui concerne Parkinson le chien intervient pour prendre des objets, ou alerter, en cas de chute. L'animal se montre aussi comme une présence rassurante, qui encourage l’autonomie. Il est un réel soutien psychologique pour un senior malade. Il aide aussi à entretenir la forme physique ou contribue à faire travailler la mémoire. La personne âgée malade se sent à nouveau utile et moins dépressive.

    Nos loulous sont  vraiment fantastiques quand on voit tout ce dont ils sont capable de faire.

    Les professionnels

    Les professionnels

    Le chien d’assistance

    Pour une personne à mobilité réduite, les gestes les plus simples de la vie quotidienne procèdent de l’exploit ou sont tout simplement impossibles à accomplir. Grâce aux chiens formé par des professionnels qui auront appris à répondre à 50 commandes, la vie devient plus facile.

    Les chiens d'aide a la personne ont un rôle d’aide et d’assistance au quotidien. Ils sont capables de rendre de nombreux services :

     ramasser et rapporter un objet hors de portée d’une personne handicapée : à terre, en hauteur, dans un placard, sous un meuble…Les chiens sont entraînés à saisir et transporter, sans les abîmer, toutes sortes d’objets, depuis une carte de crédit jusqu’à une bouteille d’eau minérale , un trousseau de clés, une télécommande ou une pièce de monnaie…

     ouvrir ou fermer un tiroir, une porte, qu’il s’agisse d’une porte d’entrée ou d’une porte de placard,

     accompagner son maître dans les magasins et l’aider à effectuer une transaction : face à un comptoir inaccessible pour une personne handicapée, le chien pourra tendre un porte-monnaie puis récupérer un objet qui lui est tendu, comme un sac ou un billet …

     aboyer sur commande pour prévenir l’entourage en cas de problème,

     aller chercher et rapporter à son maître le téléphone sans fil de la maison.

    Le chien d’assistance a la personne apprendra, en outre, à bien se comporter en toutes circonstances puisqu’il est susceptible d’accompagner son maître partout où il va : école, bancs d’université, magasins, théâtre, cinéma, concerts, grandes surfaces…

    Nombre de personnes  sont aujourd’hui accompagnés de leurs chiens d’assistance ainsi que les enfants. Pour les enseignants, ils permettent aux élèves de mieux aborder le handicap et à l’enfant, de s’intégrer au groupe.

    Ces simples gestes, le chien d’assistance va les acquérir tout au long de sa formation et les accomplira comme un jeu, un cadeau qu’il offre à son maître. En contrepartie, celui-ci retrouvera le niveau d’autonomie suffisant pour se sentir tout simplement plus libre et plus assuré face à son environnement, moins dépendant de sa famille ou de son entourage…

    L’expérience et de nombreux témoignages prouvent que tout au long de sa relation avec son maître le chien pourra acquérir de nouveaux comportements et devenir le chien incomparable et unique, le chien d’un seul maître !

    Voila ce q'un éducateur comportementaliste en travaillant le chien  pour aider son prochain peut  faire .

    Les professionnels

    Les professionnels

    Un détecteur d'explosif au nez de chien

    C'est un fait: les chiens ont un odorat, un flair incroyable. Des chercheurs ont eu l'idée d'adapter les techniques de reniflement du meilleur ami de l'homme aux détecteurs d'explosifs, augmentant largement leur efficacité.

    «Nous avons constaté qu'en imitant la façon dont un chien renifle, nous pouvons améliorer les performances des systèmes de détection de vapeurs d'explosif», explique à l'AFP Matthew Staymates, de l'Institut national des normes et de la technologie de Gaithersburg (Maryland) aux États-Unis.

    Contrairement aux détecteurs disponibles sur le marché, le chien n'aspire pas l'air en continu, il enchaîne expirations/inspirations à un rythme allant jusqu'à cinq respirations par seconde, selon l'étude publiée jeudi dans Scientific Reports.

     

    À chaque expiration, des jets d'air, dirigés vers le bas et vers l'extérieur, sortent des deux narines du chien. «Bien que cela puisse sembler contre-intuitif, les jets d'air attirent de l'air chargé de vapeur vers les narines, note l'étude. En toute discrétion, l'animal utilise la dynamique des fluides pour mieux sentir.

     

    Se basant sur ces résultats, Matthew Staymates et ses collègues ont fabriqué, à partir d'une imprimante 3D, un faux nez de Labrador retriever femelle en plastique, qui «renifle» comme le chien.

    Après avoir appliqué ce «nez» à un détecteur d'explosif, les chercheurs ont constaté que la modification augmentait de 16 fois la capacité de détection du dispositif (quand il est placé à 4 cm de la source).

    Une découverte qui selon Matthew Staymates pourrait améliorer la détection des explosifs, des narcotiques, des éléments pathogènes, voire des cancers.

    Les professionnels

    Les professionnels

    bravo

     

     

    chien d'avalanche, merci d'être la!!!! 

     

    Les professionnels

    Pour moi pour vous. 

     

     

     

    Les professionnels